Ô moi, grande prêtresse du sexe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ô moi, grande prêtresse du sexe

Message par Soso le Mar 8 Avr - 20:49

Vous rêvez de devenir une redoutable séductrice qui n'a pas peur de se laisser envoûter par le plaisir? Une fille à la fois coquine et sûre d'elle qui assume ses fantasmes et n'a pas peur d'affronter le regard d'un homme? Flic Everett et son Ô moi, grande prêtresse du sexe sont faits pour vous.

Il ne vous faudra que sept chapitres pour découvrir le septième ciel (et y rester). En premier lieu: qu'est-ce qu'une déesse? Vous, moi, elle ou encore elle. Tout le monde peut devenir une déesse (il y a de l'espoir les filles!), la seule différence vient de... l'attitude. Ce qui implique confiance en soi, sens de l'humour et aisance.

Pour parvenir à ce résultat, Flic Everett nous explique tout, tout, tout, de la tenue (pas de panique, il y en a pour tous les goûts), les soins corporels, etc. Une fois ces ingrédients en place, l'heure de la pratique arrive. Techniques de rencontre et de conversation, sans oublier le langage corporel et le premier contact physique, mais aussi la manière de se débarasser d'individus un peu trop insistants.

Une fois la relation entamée, la déesse a encore beaucoup à apprendre. Le poisson est attrapé, encore faut-il le garder; pour cela, quoi de mieux que le sexe? Tout commence par le baiser (expliqué en détails). Viennent ensuite les caresses (l'art de caresser et de se faire caresser). Car la femme est un artichaut: Pour parvenir à leur plaire, on doit frayer son chemin au fil de nombreuses couches qu'il est plaisant de titiller une à une, avant de parvenir au centre sacré du clitoris.

La déesse coquine sort alors le grand jeu (attention! toujours dans le respect de soi): sous-vêtements affriolants et savoir-faire dans l'effeuillage, mais aussi les positions les plus sensuelles et même quelques techniques pour intensifier votre orgasme. Vous apprendrez par exemple que les cinq chemins qui mènent à l'orgasme sont le vibromasseur, la bouche, la main, le pénis et le point G (ndlr: pas forcément tous en même temps).

Sans oublier la mise en pratique de certains fantasmes (jeux de rôles, accessoires et tutti quanti). Que les célibataires se rassurent, un chapitre entier leur est dédié, pour apprendre à érotiser votre vie sans complexes. Pour terminer, Flic Everett s'attarde sur les pannes d'oreillers, chez lui ou chez elle, pour parvenir à retrouver une sexualité épanouie et joyeuse.

Au final, Ô, moi, grande prêtresse du sexe est un livre à la fois drôle et sexy, accessible à toutes et à tous (à lire seul ou en couple). Il vous fera (re)découvrir votre sexualité, vous fournira des conseils sympathiques sans choquer, chacun avancera à son rythme et selon ses envies. De quoi animer la petite flamme qui brûle en vous.

Ô, moi, grande prêtresse du sexe, Flic Everett, Editions Flammarion, 15 euros.


Aimer, c'est se donner corps et âme.[Alfred de Musset]

"Le bonheur n’est pas au bout du chemin, c’est le chemin qui est le bonheur." Proverbe tibétain

Soso
Bras droit du Chef invisible

Féminin
Nombre de messages : 75253
Age : 44
Localisation : Rueil-Malmaison
Date d'inscription : 12/01/2007

Feuille de personnage
Nom du Personnage:
Classe:
Race:

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum