anipassion.com

Gaza: assaut meurtrier d'Israël sur la flottille

Aller en bas

Gaza: assaut meurtrier d'Israël sur la flottille

Message par Frodon le Lun 31 Mai 2010 - 12:24

Les forces israéliennes ont effectué un raid lundi contre la flottille chargée d'aide humanitaire qui se rendait à Gaza
L'attaque a fait au moins dix morts parmi les militants pro-palestiniens embarqués sur les six bateaux de la flottille, a reconnu l'armée israélienne. Il y aurait aussi de nombreux blessés.

Elle a eu lieu dans les eaux internationales. Les réactions sont vives dans le monde. L'UE a réclamé une enquête.

"Plus de dix passagers ont été tués, selon un premier bilan", a affirmé un porte-parole de l'armée, sans donner de détails sur le nombre de blessés. Deux militaires israéliens ont été blessés dans le raid, a rapporté le correspondant d'Al-Jazira à Jérusalem. Une ONG turque à Gaza fait part de son côté de 15 morts parmi les passagers.

"Durant l'opération, des soldats israéliens ont été confrontés à de dures violences physiques. Certains des passagers ont utilisé des armes blanches et des armes de poing et on a tenté aussi d'arracher l'arme d'un des soldats. Face à la nécessité de défendre leur vie, les soldats ont employé des moyens anti-émeute et ont ouvert le feu", a justifié un communiqué de l'armée.

L'attaque israélienne a eu lieu dans les eaux internationales, à 70,80 milles des côtes israéliennes (130 à 150 km), a indiqué le porte-parole de l'armée israélienne le générale Avi Benayahu. Aux termes des accords d'Oslo (1993), Israël a gardé le contrôle des eaux territoriales au large de la bande de Gaza sur 20 milles (37 km). "Je ne sais pas qui a donné l'ordre de tirer, il est encore trop tôt pour le déterminer", a reconnu le général à la radio militaire.

Les communications avec les navires de la flottille ont été coupées, a indiqué à l'AFP Serkan Nergis, de la Fondation pour l'aide humanitaire (IHH), ONG basée à Istanbul.

"Des centaines de soldats israéliens attaquent la flottille et le capitaine de notre bateau est grièvement blessé", a raconté le correspondant d'al-Jazira à bord d'un des bateaux, avant l'interruption de la communication.

La flottille a ignoré les avertissements et les ordres de rebrousser chemin, selon les autorités israéliennes. Selon la chaîne privée israélienne Channel 10, les militants se trouvant à bord des bateaux ont opposé une violente résistance aux militaires.

La radio publique israélienne a annoncé que la censure militaire avait interdit la diffusion de toute information sur les morts et les blessés transférés vers des hôpitaux en Israël. Plusieurs hôpitaux ont reçu ordre des autorités de se préparer à recevoir des blessés.

La police israélienne a élevé lundi son niveau d'alerte en Israël pour faire face à "d'éventuels désordres" parmi les Arabes israéliens.

Venue de Turquie, la flottille internationale avait quitté Chypre dimanche après-midi.

Elle est chargée de 10.000 tonnes de matériel médical, de construction et autres fournitures pour Gaza, le territoire palestinien sous blocus israélien.

Vives réactions internationales
La Turquie a prévenu de "conséquences irréparables" après le raid meurtrier. "Nous condamnons fortement ces pratiques inhumaines d'Israël", a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. "Cet incident déplorable, qui a eu lieu en pleine mer et constitue une violation claire de la loi internationale, peut entraîner des conséquences irréparables sur nos relations bilatérales", ajoute le communiqué.

Ankara va demander une explication sur cet incident à l'ambassadeur israélien Gabby Levy, qui a été convoqué au ministère des Affaires étrangères.

Les ambassadeurs d'Israël à Athènes, Madrid et Stockholm ont aussi été convoqués pour explications.

A Paris, le ministre des Affaires étrangères français Bernard Kouchner s'est dit "profondément choqué" et a estimé que "rien ne saurait justifier l'emploi d'une telle violence".

L'UE a demandé une "enquête complète" des autorités israéliennes sur les circonstances de leur raid et réaffirmé sa demande d'une ouverture "inconditionnelle" de Gaza à l'aide humanitaire et au commerce.

La Ligue arabe va tenir une réunion extraordinaire mardi pour décider des mesures à prendre après le raid meurtrier. Son secrétaire général Amr Moussa a estimé que l'abordage sanglant de la flottille constituait "un nouveau message, un message très fort, d'Israël signifiant qu'il ne veut pas la paix".

Le ministre israélien de l'Industrie et du Commerce Binyamin Ben Eliezer a exprimé lundi à la radio militaire ses "regrets pour tous les morts".

Le président palestinien Mahmoud Abbas a condamné le raid qu'il a qualifié de "massacre" et décrété trois jours de deuil dans les territoires palestiniens. L'Autorité palestinienne a réclamé une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'Onu et une intervention d'urgence de l'administration américaine.

Quant au Hamas, qui dirige Gaza depuis 2007, il a appelé les Arabes et les musulmans à un "soulèvement" devant les ambassades d'Israël "dans le monde entier". Le chef du gouvernement à Gaza Ismaïl Haniyeh a dénoncé une "attaque barbare".

Israël avait annoncé qu'il bloquerait la flotille
Le gouvernement israélien avait lancé samedi un nouvel avertissement aux militants. "Nous tenterons de les empêcher de s'approcher des côtes de la bande de Gaza de manière pacifique, mais s'ils cherchent à passer en force nous les bloquerons", a affirmé à l'AFP le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Ygal Palmor.

L'Etat hébreu prévoyait, si les bateaux refusaient de rebrousser chemin, de les arraisonner et les diriger vers le port israélien d'Ashdod, au sud de Tel-Aviv, avant d'interpeller les militants et de les renvoyer dans leur pays. Selon le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Ygal Palmor, "toute l'opération est orchestrée par IHH, une organisation islamiste turque impliquée depuis longtemps dans des activités terroristes et en étroite collaboration avec le Hamas", le mouvement islamiste palestinien qui contrôle la bande de Gaza.

"De l'aide humanitaire pour des gens qui en ont désespérément besoin"

"Nous sommes plus déterminés que jamais", avait indiqué à l'AFP Eliza Ernshire, membre du mouvement Free Gaza qui a organisé l'opération destinée à acheminer de l'aide internationale à Gaza.

A bord des bateaux, "il y a des socialistes, des écologistes, des démocrates qui ne partagent pas les orientations politiques du Hamas (qui contrôle la bande de Gaza ) mais qui s'inscrivent dans une tradition de soutien au peuple palestinien", a déclaré la députée européenne socialiste française Françoise Castex au cours d'une conférence de presse. Du fait du blocus israélien, "Gaza est devenu un camp de concentration de 1,5 million personnes", s'est indignéee Michèle Sibony, porte-parole de l'Union des Juifs français pour la Paix.

En juin 2009, la marine israélienne avait intercepté un navire et l'avait détourné sur le port israélien d'Ashdod (sud). Le bateau, endommagé lors de l'opération, a coulé peu après son retour à son port d'attache à Chypre. Israël et l'Egypte ont fermé les frontières de la bande de Gaza en 2007 après la prise de contrôle du territoire par le Hamas, qui avait emporté les élections.
avatar
Frodon
Nounou d'enfer

Masculin
Nombre de messages : 43899
Age : 42
Localisation : Nîmes
Date d'inscription : 05/02/2007

Feuille de personnage
Nom du Personnage: Meriappi Drago
Classe: Roublard
Race: Halfelin

http://frodondenimes.spaces.live.com/default.aspx

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum