"Ségo", "Sarko", la BD s'empare de la po

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Ségo", "Sarko", la BD s'empare de la po

Message par Soso le Jeu 15 Fév - 12:15

La bande dessinée s'empare pour la première fois de la campagne présidentielle, avec une demi-douzaine d'albums drôles, informés ou franchement critiques en librairie, pour "parler de la politique autrement".Un coup d'essai pour un genre longtemps négligé et déjà un best-seller : "La face karchée de Sarkozy" (Vent d'Ouest/Fayard), "première BD-enquête", sortie en novembre et déjà vendue, selon son éditeur, à près de 200.000 exemplaires.

"J'avais été impressionné par le succès de Pétillon, avec +L'enquête corse+. Il avait réussi à raconter en BD des choses qui paraissaient compliquées", explique le journaliste Philippe Cohen, l'un des auteurs du livre (avec Riss et Richard Malka).

"A l'époque, je voulais faire un livre sur Sarkozy. J'ai trouvé que sa façon de faire ressemblait à celle d'un personnage de BD. C'était tous les jours +Sarkozy à Ajaccio+, +Sarkozy à Argenteuil+ ou +Sarkozy à New-York+. J'ai compris qu'une BD serait un bon moyen d'aller à la vérité du personnage, parce que c'est un personnage d'image", dit-il.

Pour ce spécialiste du livre-enquête ("La face cachée du Monde" avec Pierre Péan), l'originalité de "La face Karchée..." c'est que le livre est parti d'une enquête serrée sur Nicolas Sarkozy, que les auteurs ne ménagent pas.

Autre "première" à l'occasion de la campagne, la politique racontée en bande dessinée "par l'un de ses acteurs".

Dans "Ségo, François, Papa et moi" (Hachette Littérature), Olivier Faure, directeur adjoint du cabinet de François Hollande, fait le récit de la campagne interne pour la désignation du candidat socialiste. "Raconter l'histoire des 24 derniers mois au PS, c'était l'assurance d'un bon scénario", explique-t-il.

Résultat: une BD de 220 pages en noir et blanc, de la victoire du non au référendum sur l'Europe à celle de Ségolène Royal en décembre dernier.
Olivier Faure, également candidat aux législatives en Seine-et-Marne, a d'abord tenu un blog illustré sur internet avant d'en faire une vraie bande dessinée: "J'ai pris des notes, j'ai fait des croquis. Je dessinais le plus souvent entre minuit et 3H00 du matin".

"Je n'ai fait que raconter ce que j'ai vu, lu ou entendu. Ce que je souhaite, c'est que des gens qui ne s'intéressent plus à la politique depuis longtemps puissent trouver par ce canal quelques heures de lecture et, pourquoi pas, revenir à la politique", poursuit-il.

D'autres projets ont mûri durant la campagne. "Tout sur Ségo" et "Tout sur Sarko", aux éditions Soleil, s'inspirent librement de la biographie politique des candidats. Et "Objectif Elysée" de Guy Birenbaum et Samuel Roberts (Le Seuil) ou "Vive la politique", un album collectif chez Dargaud, naviguent entre politique et fiction.

"L'idée est de parler de la politique un peu autrement. La BD permet à des gens qui ne lisent pas de livres politiques de l'aborder différemment", résume-t-on chez Fayard, l'un des éditeurs de "La face karchée de Sarkozy".
Pour Philippe Cohen, il y a cependant dans la conception d'une bande dessinée "de vrais obstacles qui font que c'est difficile à faire" : "Pour le faire bien, il faut du temps".

Soso
Bras droit du Chef invisible

Féminin
Nombre de messages : 75253
Age : 44
Localisation : Rueil-Malmaison
Date d'inscription : 12/01/2007

Feuille de personnage
Nom du Personnage:
Classe:
Race:

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum