Qui aura le Goncourt ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qui aura le Goncourt ?

Message par Frodon le Lun 5 Nov - 13:22

Début de la salve des prix littéraires aujourd'hui avec l'annonce du Goncourt, à 13h chez Drouant


Qui l'emportera cette année ?
Cinq romans restent en lice : "A l'abri de rien" d'Olivier Adam(L'Olivier), "Le rapport de Brodeck" de Philippe Claudel (Stock), "Le canapé rouge" de Michèle Lesbre (Sabine Wespieser), "La passion selon Juette" de Clara Dupont-Monod : (Grasset) et "Alabama Song" de Gilles Leroy (Mercure de France)




Si les dix membres du jury Goncourt (qui comprend notamment Bernard Pivot, Didier Decoin, Jorge Semprun, François Nourissier, Françoise Chandernagor...) choisissent, comme l'an dernier avec "Les bienveillantes" de Jonathan Littell, un roman déjà plébiscité par le public, ils voteront pour "Le rapport de Brodeck" de Philippe Claudel (Stock revendique 140.000 ventes) ou "A l'abri de rien" d'Olivier Adam (dont le tirage, chez L'Olivier, a dépassé les 50.000 exemplaires). Même si "Le Canapé rouge" de Michèle Lesbres, porté par le bouche-à-oreille, grignote des places dans le classement des meilleures ventes (et se situerait désormais entre 20 et 25.000 ventes, excellent chiffre pour une petite maison d'édition comme Sabine Wiespeser).

Philippe Claudel (45 ans) et Olivier Adam (33 ans) ont déjà été en lice pour des précédents Goncourt, sans obtenir ce prix tant convoité, le plus célèbre et, en principe, le plus vendeur. Les jurés peuvent hésiter à l'attribuer cette année à Claudel, dont le sujet, la Shoah, était déjà celui celui du Goncourt best-seller 2006, "Les bienveillantes" (même si le traitement littéraire est radicalement différent). Mais couronneront-ils le très contemporain Olivier Adam, dont le roman (qui a pour thème les sans-papiers de Calais) est un franc désaveu de la politique menée par Nicolas Sarkozy ?

Restent "Alabama song", ode à Zelda Fitzgerald signée Gilles Leroy (45 ans), également en lice pour le Renaudot et le Médicis, et édité par le Mercure de France (filiale de Gallimard...qui a obtenu le Goncourt en 2006), "La passion selon Juette" ( roman dont l'héroïne est une féministe dans la Frandre du XIIème siècle), de Clara Dupont-Monod (34 ans), journaliste à Marianne, et "Le canapé rouge" de Michèle Lesbre (68 ans), voyage au fond de la Russie et quête de soi-même, par une narratrice à la recherche de ses utopies perdues.

Frodon
Nounou d'enfer

Masculin
Nombre de messages : 43899
Age : 40
Localisation : Nîmes
Date d'inscription : 05/02/2007

Feuille de personnage
Nom du Personnage: Meriappi Drago
Classe: Roublard
Race: Halfelin

http://frodondenimes.spaces.live.com/default.aspx

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui aura le Goncourt ?

Message par Frodon le Lun 5 Nov - 15:17

Le Goncourt à Gilles Leroy pour "Alabama song"



Le prix Goncourt 2007 a été attribué lundi à Gilles Leroy pour "Alabama Song" (Mercure de France)


C'est donc le groupe Gallimard (dont Le Mercure de France est une filiale), qui obtient le Goncourt pour la deuxième année consécutive, après "Les bienveillantes" en 2006, de Joanthan Littell.

Beau et court roman, "Alabama song" raconte le journal imaginaire de Zelda, la femme de Scott Fitzgerald.


Et le Renaudot tombe également dans l'escarcelle de Gallimard puisqu'il a été attribué à Daniel Pennac pour "Chagrin d'école", de façon surprenante puisqu'il ne figurait pas dans la troisième et dernière sélection du prix.

Frodon
Nounou d'enfer

Masculin
Nombre de messages : 43899
Age : 40
Localisation : Nîmes
Date d'inscription : 05/02/2007

Feuille de personnage
Nom du Personnage: Meriappi Drago
Classe: Roublard
Race: Halfelin

http://frodondenimes.spaces.live.com/default.aspx

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui aura le Goncourt ?

Message par Frodon le Lun 5 Nov - 15:21

"Alabama song", ode à Zelda Fitzgerald

Enfants terribles de l'Amérique et du Paris des années folles, couple tumultueux et scandaleux, Scott et Zelda Fitzgerald incarnèrent une certaine idée de la bohème et de la liberté qu'illustre à merveille "Gatsby le magnifique".

Gilles Leroy explore ici l'envers du décor, les coulisses telles que Zelda a pu les vivre, ou les ressentir.

L'ivresse des débuts, d'abord. Comment n'aurait-elle pas été séduite, cette "belle du Sud", fille d'un juge de l'Alabama, quand elle vit arriver, en 1918, Scott Fitzgerald, fringant lieutenant d'infanterie venu du Nord, qui "danse à merveille toutes les danses à la mode" et aspire à écrire ?

Comment aurait-elle dit non à son futur époux, avec qui elle va faire rêver toute la jeunesse new-yorkaise ? "On faisait la une des journaux, on avait nos portraits au frontispice des théâtres et des cinémas de Manhattan. On nous payait des fortunes pour des publicités où tout notre effort consistait à arriver à l'heure, dessoûlés, souriants et propres. C'est nous qui avons inventé la publicité et surtout son commerce".

Début des années 20 : départ pour la France, naissance d'une fille, Patricia Frances (Patti). L'amour ne rime plus avec toujours : en 1924, Zelda tombe follement amoureuse d'un aviateur français, Edouard Jozan. Scott les sépare : enlève Zelda, l'emmène en Italie, l'interne dans un hôpital psychiatrique. Elle commence à écrire, il lui vole ses textes : " J'ignorais que Scott lisait mes cahiers dès que je quittais ma chambre pour aller sur la plage, flanquée de mon garde du corps. Ces mots de moi, il les copierait, texto, parfois des dialogues entiers, des pages entières qui formeraient les nouvelles alimentaires qu'il envoyait à New York, dans mon dos".

De retour en Amérique, dans les années 30, le couple ne fait plus rêver personne. Il est ruiné, elle est démolie, physiquement et psychiquement. Les établissements psychiatriques se chargeront de la détruire un peu plus : électrochocs, lobotomie. Que reste-t-il à Zelda, séparée de Scott ? Sa fille Patti. Et la douceur du Sud, qui s'évanouit avec la mort de sa nounou noire, Auntie : "Auntie est partie et je comptais sur elle pour mourir dans ses bras, bercée comme avant dans son parfum de tubéreuse, de cannelle et de pain d'épice".

Scott meurt le 21 décembre 1940, Zelda le 10 mars 1948. "Elle a péri", raconte le New York Herald Tribune, "dans l'incendie de l'aile psychiatrique du Highland Hospital à Asheville, où elle était suivie depuis des années pour des troubles mentaux intermittents...Comme les huit autres patientes enfermées à ce dernier étage, elle n'a pu s'échapper, la porte de sa chambre étant bouclée, la fenêtre unique elle-même cadenassée".

Le beau livre de Gilles Leroy (qui a emprunté son titre à une des chansons les plus connues du "Mahagonny" de Bertold Brecht) condense toute une vie en moins de deux cents pages. Celles-ci tirent toute leur force de ce "je" qui parle. Le romancier donne, enfin, magnifiquement, la parole à Zelda. La part d'ombre et la part de lumière des Fitzgerald, si longtemps occultée.

Frodon
Nounou d'enfer

Masculin
Nombre de messages : 43899
Age : 40
Localisation : Nîmes
Date d'inscription : 05/02/2007

Feuille de personnage
Nom du Personnage: Meriappi Drago
Classe: Roublard
Race: Halfelin

http://frodondenimes.spaces.live.com/default.aspx

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui aura le Goncourt ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:34


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum